H to H

H TO H

H to H remplace les mots du titre de la chanson de David Bowie,

«Ash to ash» pour la lettre qui garde le phonème en français.

Des cendres aux cendres. Mourir pour renaître.

 

Le sens premier est retenu, mais caché derrière le deuxième sens : H de l'hommage et H de l'héritage. Un hommage à PinaBausch, La Ribot, Susanne Linke, Kafka, Beckett, Deleuze, entre autres, comme des formateurs et porteurs d'un discours qui devient, par emprunt, celui du performer.

Rendre hommage à ceux qui ont fait de leurs discours une traduction du

« leur moi » personnel, du quels je suis l'héritier.

On n'emprunte que ce qui est déjà « empreinte » en nous.

 

Mise en scène, création et interprétation_ Biño Sauitzvy

Participation_ Thomas Laroppe

Décor et costume_ Biño Sauitzvy et Lika Guillemot

Collaboration artistique_ Lika Guillemot

Assistance chorégraphique_ Luciana Dariano

Lumière_ Claudia de Bem

Graphisme_ Lucile Adam

Durée_ 60min

Création 2007

 

Production Le Collectif des Yeux et FSDIE

Université Paris 8 - Saint Denis Avec le soutien du Festival A Part

/ Katowice - Pologne, Festival Internacional de Teatro e Dança Poa Em Cena / Porto Alegre - Brésil,

Centre Culturel Bertin Poirée / Paris, Théâtre La Loge

/ Paris et Akademia Teatralna / Varsovie - Pologne.

 

Photo_Luis Alvarez

Biño Sauitzvy - contact@binosauitzvy.com ©JCG|42