La Roue de la fortune et d'autres arcanes

LA ROUE DE LA FORTUNE ET D'AUTRES ARCANES

Deux axes principaux composent cette performance : l’un consiste à créer des images-corps pour la contemplation, des corps-espaces qui expérimentent le temps et tentent d’en transgresser la limite pour atteindre une perception proche de la méditation ; l’autre propose d’emprunter des images venues d’ailleurs, comme des objets que l’on récupère, et de se les approprier. Vécue également comme une suite

de la recherche sur les sculptures vivantes initiée avec les Shooting Actions, La roue de la fortune et d’autres arcanes cherche

un état de rêve éveillé.

 

Les performers, hommes et femmes, commencent la performance habillés de costumes, à la manière de Pina Bausch, mi-tenue de soirée mi-vêtement de nuit, et la terminent torse nu, ne portant plus qu’un sous-vêtement noir. La première image utilisée et reproduite par l’ensemble des performers, issue de Times Takes The Time Time Takes (TTTTTT), de Guy Nader, a été récoltée sur Internet, via Youtube, et correspond au mouvement incessant d’une roue humaine. Internet ici est considéré

comme un créateur de nouvelles mythologies partagées, à la manière du musée imaginaire de Malraux. Le choix de cette image s’est fait par consensus et par hasard. Je l’ai proposée comme exercice aux performers et il s’est avéré que tous l’avaient déjà expérimentée, sans la réussir. L’étonnement collectif de cette conjonction et l’impression

que l’image a causée sur le groupe ont été les raisons de ce choix.

 

Pendant la performance, la durée de progression de cette image en mouvement correspondait à la longueur de l’espace à parcourir. La deuxième partie cherche un autre état méditatif dans l’immobilité, à travers la reproduction de l’image de tassement de corps de la chorégraphe allemande Sasha Waltz, dans Körper, 2000, des sculptures de dos déformés de Berlinde de Bruyckere et des portés de corps nus de Gilles Jobin dans la pièce A+B=X , 1997.

 

Performance de Biño Sauitzvy.

Création et performance : Biño Sauitzvy, Cyril Combes, Léandre Ruiz Dalaine, Léa Fagnou, Sophie Paladines, Anissa Mohamed et Nina Harper.

 

Performance présentée au 24h de la pArformance – FRASQ #7 – Rencontre de la pArformance – Le Générateur,

Gentilly, octobre 2015.

Biño Sauitzvy - contact@binosauitzvy.com ©JCG|42